Cliquez pour écouter le texte en surbrillance! Fonctionne Discours G
itenfrdeptes

Partagez notre contenu !

La préoccupation de l'Église pour les défunts

par Gabriele Cantaluppi

Don Guanella Dans une circulaire écrite aux Serviteurs de la Charité en 1913, il nous invitait à « faire de la vie du Sacré-Cœur eucharistique notre vie, si nous voulons pouvoir profiter à notre âme et aux graves besoins qui l'entourent, pour soulager les beaucoup de misères corporelles et spirituelles des prochains". Le pape François fait écho à cela en soulignant que « le Christ, qui nous nourrit sous les formes consacrées du pain et du vin, est celui-là même qui vient à notre rencontre dans les événements quotidiens ».

La Pieuse Union du Transit de San Giuseppe soutient les œuvres concrètes de charité des Guanelliens, désormais présents sur les cinq continents, mais surtout dans les terres de mission. C'est le pain de saint Joseph qui parvient à de nombreux frères qui ont besoin d'aide ; ainsi l'aumône devient une aide et un sacrifice économique personnel devient un bénéfice pour beaucoup. Une aide importante nous vient des offres qui nous viennent de nos Associés pour la célébration des Saintes Messes et que nous envoyons à nos frères de ces nations, permettant ainsi la gestion d'œuvres caritatives.

Prier pour les défunts en faisant célébrer la messe pour leur suffrage est une tradition ancienne et vénérable de l'Église. Le Catéchisme rappelle que les âmes en état de purification, que nous appelons Purgatoire, peuvent être aidées par les suffrages de l'Église et des chrétiens individuels, notamment par la Sainte Messe. En effet, c'est dans la célébration de la messe que s'exprime la communion des saints, c'est-à-dire la solidarité des croyants et de toute la communauté chrétienne qui prie Dieu de faciliter la purification des défunts.

Don Guanella encore: «Envers les vivants, montrez-vous généreux dans l'aide et avec les défunts dévoués au suffrage. Avec cela, vous plairez ensemble aux hommes et à Dieu », car « celui qui donne le suffrage aux âmes du purgatoire acquiert un trésor pour sa propre âme ».  Les offrandes de nos Associés constituent également une aide substantielle pour les Séminaires, des oasis de prière et de formation pour les futurs ouvriers de la grande moisson de la charité guanellienne.

Il est bon également de rappeler les prescriptions du Droit canonique, que nous observons attentivement : « Les fidèles qui donnent l'offrande pour que la messe soit célébrée selon leur intention, contribuent au bien de l'Église, et par cette offrande participent à sa souci de la subsistance des ministres et des œuvres. Même l’apparence de marchandage ou de commerce doit absolument être écartée de l’offrande des messes. Les messes distinctes doivent être appliquées selon les intentions de ceux pour qui individuellement l'offrande, même minime, a été donnée et acceptée » (can. 946-948).

 

Cliquez pour écouter le texte en surbrillance! Fonctionne Discours G