Cliquez pour écouter le texte en surbrillance! Fonctionne Discours G
itenfrdeptes
Lundi 09 septembre 2019 14:27

Le mariage à Cana

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 votes)

Partagez notre contenu !

Que pouvait-elle d'autre que d'être fière

de lui, qui a embelli ce qu'il y avait de plus simple en elle ?

Ce n'était pas la nuit elle-même - la nuit solennelle, vivante, immense -

comme s'il était hors de lui quand il est apparu ?

 

Et cette fois où il était perdu, ça n'était pas fini

tout en gloire pour lui, qu'a-t-il ressenti ?

Les oreilles les plus sages n'étaient pas là

échangé avec la bouche ? Et ce n'était pas la maison

 

comme neuf devant sa voix ? Ah,

des centaines de fois, certainement,

elle s'était abstenue de laisser briller sa joie,

celui qui venait de lui.

Il le suivit et il fut étonné.

 

Mais là, lors de ce banquet de mariage,

quand soudain le vin manqua, -

elle l'a regardé et l'a supplié de faire un signe

et elle ne comprenait pas qu'il n'en voulait pas.

 

Et puis il l'a fait. Il l'a compris plus tard,

comment elle l'avait poussé sur son chemin :

il était désormais l'homme des miracles,

et l'offrande sanglante fut décidée,

 

inarrêtable. Oui : c'était écrit.

Mais était-elle déjà prête ?

Elle : elle l'avait poussé jusqu'ici

dans l'aveuglement de sa propre légèreté.

 

Autour de la table pleine de fruits et légumes

il partageait sa joie avec les autres et il ne comprenait pas

que l'eau, où coulent les larmes,

cela s'était changé pour elle en sang, avec du vin.

 

Lire 356 fois Dernière modification le lundi 09 septembre 2019 14:27
Plus dans cette catégorie: « Repos pendant l'évasion Mort de Marie »

Laissez un commentaire

Assurez-vous que vous entrez toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML est pas autorisé.

Cliquez pour écouter le texte en surbrillance! Fonctionne Discours G